olivier evrard

*********************
*********************

Voyager 1977-2017

Random Book for Aliens

Contexte

En 2017, Voyager 1 (c’est son nom) parcoure l’espace depuis 40 ans. En 2012, il est déjà sorti de notre système solaire. Se déplaçant à plus de 17 km/s par rapport au Soleil, Voyager 1, porteur d’un message symbolique de l’Humanité, devrait être la première sonde spatiale à passer à proximité d’une autre étoile dans 40 000 ans. Bien avant, vers 2020, la sonde aura cessé de fonctionner du fait de la défaillance des thermocouples des générateurs thermoélectriques à radioisotope qui lui fournissent son énergie.

Historique

Le programme Voyager est un programme d’exploration robotique de l’agence spatiale américaine de la NASA dont l’objectif est d’étudier les planètes extérieures du Système solaire. Il comprend deux sondes spatiales identiques Voyager 1 et Voyager 2 lancées en 1977 qui ont survolé les planètes Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune ainsi que 48 de leurs satellites. Les données collectées par les 9 instruments portés par chaque sonde en font sans doute la mission d’exploration du Système solaire la plus fructueuse sur le plan scientifique de toute l’histoire spatiale. Les sondes Voyager sont les premières à effectuer un survol d’Uranus et Neptune et les secondes à étudier Jupiter et Saturne.

Voyager 1 et 2 ont permis d’obtenir des informations détaillées sur l’atmosphère de Jupiter, Saturne et Uranus. Elles ont révélé de nombreux détails sur la structure des anneaux de Saturne, permis de découvrir les anneaux de Jupiter et ont fourni les premières images détaillées des anneaux d’Uranus et de Neptune. Les sondes ont découvert en tout 33 nouvelles lunes. Elles ont révélé l’activité volcanique de Io et la structure étrange de la surface de la lune galiléenne Europe. (Wikipedia)

Voyager Golden Record

Le Voyager Golden Record est un disque embarqué à bord des deux sondes spatiales Voyager, lancées en 1977. Ce disque de 12 pouces contient des sons et des images sélectionnés pour dresser un portrait de la diversité de la vie et de la culture sur Terre, et est destiné à d’éventuels êtres extraterrestres qui pourraient le trouver.

Tout comme son précurseur la plaque de Pioneer, il s’agit d’une «bouteille à la mer interstellaire», les chances pour que ces disques soient retrouvés étant extrêmement faibles. De plus, s’ils l’étaient, ce serait dans un futur très lointain : les sondes Voyager ne se retrouveront pas à moins de 1,7 année-lumière d’une autre étoile avant 40 000 ans.

Donc, plus qu’une tentative sérieuse de communication avec des extraterrestres, ces disques ont un sens symbolique.

Sur le couvercle du vidéodisque est gravé le schéma explicatif du mode de lecture ainsi que les symboles inscrits sur la plaque de Pioneer. Le disque lui-même comprend de nombreuses informations sur la Terre et ses habitants, allant des enregistrements de bruits d’animaux et de cris de nourrisson, jusqu’au bruit du vent, du tonnerre, ou d’un marteau-piqueur. Sont aussi compris les enregistrements du mot « Bonjour » dans une multitude de langues, des extraits de textes littéraires et de musique classique et moderne. (Wikipedia)

Ci-dessus l’image « Demonstration of licking, eating and drinking ». Découvrez une sélection des 116 images envoyées dans l’espace par la NASA.

Un nouveau message en 2017

La Nasa cherche un message à envoyer à la sonde Voyager 1 pour son 40e anniversaire

La Nasa appelle le public à fournir des suggestions pour un message qui sera envoyé très loin dans l’espace à la sonde Voyager 1 pour le 40e anniversaire de son lancement. La sonde se trouve actuellement à près de 20 milliards de kilomètres de la Terre.

C’est la première fois qu’un objet de fabrication humaine se trouve à une telle distance de notre planète. Et c’est le premier engin spatial à être entré dans l’espace interstellaire, qui commence selon la définition de la Nasa là où l’influence du champ magnétique du Soleil ne se fait plus sentir.

En principe la demande est un texte de 60 caractères maximum. Pour ce projet-ci, nous allons travailler différemment.

Le projet Random Book

L’idée serait d’envoyer à la sonde Voyager un nouveau message plus complet qui pourrait remplacer celui de 1977. Ce dernier semble dépassé sur beaucoup de points: La sexualité, la consommation, les clichés, le sexisme, la volonté de la Nasa à l’époque de ne pas aborder les conflits, les guerres, les désastres, les génocides qui constituent malheureusement aussi notre ADN. Ce message serait de nouveau constitué de 116 images et d’un son.

Le projet sera binaire au niveau de la forme: d’une part il sera transportable sur clé USB, d’autre part il pourra être imprimé.

Clé USB

Vous devrez fournir une clé-USB contenant:

  • Votre code Open Source en langage Processing (.pde). Cela permettra à l’Alien de découvrir lui même le projet et de se fabriquer lui même le pdf, ou le livre si nécessaire
  • Le programme Processing lui-même pour Mac, PC, Linux
  • Les 116 images
  • Le son en .mp3
  • La police de caractère Open Source
  • Une note explicative en anglais

Random Book

Un imprimé aléatoire sera réalisé:

  • Format A4 paysage plié de manière à avoir un A5 portrait en recto verso
  • 55 pages pliées format fini
  • Les 5 premières en couleur, les 50 restantes en NB
  • C1, C2, C3, C4
  • La C4 pourra se déplier pour découvrir le code Processing imprimé brut
  • La C1 serait imprimée en sérigraphie en 1 seule couleur sur un papier bien sélectionné de 250g minimum

Aliens

Les aliens ou extraterrestres peuplent sans doute les systèmes solaires les plus éloignés mais sans doute aussi nos contrées les plus proches. Pour les rencontrer nos pourrions ainsi déployer nos clés USB sur le territoire à la manière du projet Dead Drops d’Aram Bartholl.

Dead drops

De même, les imprimés devraient pouvoir se retrouver et se multiplier sur notre Terre afin de (dé)montrer aux autres (alien) votre vision de notre monde contemporain en 2017. Comme le projet Frankenstein Revisited du groupe : Piero Bisello (art historian & writer), Sarah Garcin (graphic designer and programmer), James Bryan Graves (computer scientist), Anne Laforet (artist & critic), Catherine Lenoble (writer) and An Mertens (artist & writer).

Délais

  • 3 ou 5/10 : réflexions, recherches et démarrage du codage (4H)
  • 10 ou 12/10 : codage, réflexions, burning
  • 17 ou 19/10 : finalisation, impression + rendu clé usb (2H)
  • Lancement des vos satellites vers l’infini et au delà

Évaluation

  • 30% pour le Quadri
  • 40% code / 20% forme / 20% fond / 20% finalisation (clé, print)
  • Plus vous enrichissez, détournez le code de départ, plus vous obtenez de points 😉

Code Processing (ratio image)

  // créer un ratio d'échelle pour l'image
 float ratio = (golden[i].height*1.0)/(golden[i].width*1.0);
 float randomWidth = random(width);
 
 image(golden[i],random(width/2),random(height/2),randomWidth,randomWidth*ratio);

Sources

*********************